Culture

A La Mémoire de l’illustre Jean Jacques Dessalines


116header-logo2009Nous savons que l’histoire de toute société basée sur la propriété privée, des moyens de production et d’échange est nécessairement l’histoire de la lutte des classes qui sont aux prises dans cette société. Et il est devenu une vérité élémentaire de dire que l’existence même des classes dans une société indique du coup l’existence d’une lutte entre ces classes. De sorte que la violence utilisée par une classe pour assurer ses intérêts n’est autre que la transposition sur le plan politique et social d’une lutte qui découle de la nature des rapports de production, de la nature même du mode de production. Et l’idée même de recourir à la violence ne germe pas “comme ça” dans la tête des hommes, s’il n’existe pas in abstracto, n’est pas une conséquence du péché originel de l ‘église catholique. Cette idée n’est autre que le reflet  dans le cerveau des hommes d’un  état de fait d’une nécessité matérielle: la nécessité d’assurer des intérêts économiques.

La violence reprochée par les historiens bourgeois à Dessalines existait sans  doute, mais au profit des nouveaux libres, au profit de ceux qui travaillent la terre et qui par conséquent devraient en être les détenteurs. On comprend dès lors que les généraux qui avaient les leviers de commande se sont soient mis ensemble pour supprimer Dessalines. Le fondateur de l’indépendance est tombé au Pont rouge, victime des secteurs noirs et jaunes (les généraux en tête) qui voulaient asseoir  leur autorité militaire sur une base économique stable. Les faits après le drame du Pont Rouge sont venus le prouver. Et la grande vérité qui émerge de cette époque historique est que Dessalines au Pont Rouge victime de la lutte pour l’appropriation par les généraux etc…des moyens de production, a donné par anticipation raison à Karl Marx.

Ce que nous devons souligner aussi c’est la lutte héroïque pour l’indépendance nationale ; lutte dont Dessalines fut l’âme et qui rappelle des gloires éternellement jeunes. Jean Jacques Dessalines au lendemain même de 1804 a orienté tous les efforts de la jeune nation vers un self- défense contre un retour offensive éventuel du colonialisme-français. via  Jean Jacques Dessalinesfrnt-top-pict16.

 

About these ads

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s