Les premières victimes, qui réclament que l’ancien dictateur rende compte devant la justice de ses actes durant ses années au pouvoir (1971 à 1986), ont commencé à témoigner jeudi devant la cour d’appel.

“J’ai été arrêté sans motif le 26 avril 1976 et je porte plainte pour crime contre l’humanité commis par le régime”, a déclaré l’ancien député Alix Fils-Aimé. “J’ai été torturé puis interrogé par la police secrète puis enfermé dans une cellule pendant 18 mois en solitaire. Je pouvais entendre les cris des autres détenus”.

“Pendant mon séjour de 8 mois en prison, on a compté 180 décès dans les cellules”, a raconté une autre victime, l’ancien footballeur Robert Duval, qui a raconté son interrogatoire en 1976 dans une caserne militaire avant d’être transféré dans une prison civile.

“Quand un détenu décédait, son corps était jeté dans une fosse commune”, a-t-il poursuivi, expliquant qu’il devait sa vie à l’intervention de Jimmy Carter.

“Baby Doc”, fils de l’ancien dictateur François “Papa Doc” Duvalier, avait pris le pouvoir en 1971 à 19 ans, perpétuant une longue dictature dans ce pays qui est l’un des plus pauvres du continent américain.

via – LExpress.fr

.

 

About these ads