Un imposant dispositif de sécurité impliquant des policiers de l’USGPN, du Cat Team et de la CIMO a été mis en place pour la comparution au cabinet d’instruction de l’ex-Chef de l’Etat marquée par la présence de l’ex-Sénateur Joseph Lambert et de l’ancien ministre de la culture, Mario Dupuy, venus tous deux apporter leur soutien à l’intéressé.

Conseiller spécial de l’actuel Président Michel Martelly, M. Lambert, qui a présenté René Préval comme son “mentor”, a catégoriquement rejeté l’idée d’une instrumentalisation de la justice dans le dossier Jean Dominique au lendemain d’une sortie fracassante de l’ancienne plateforme présidentielle INITE qui a mis en garde contre des persécutions politiques et accusé Michel Martelly de mettre en place un “plan de restauration du régime macoute”.

Cette affaire, qui a refait surface, pourrait également conduire le juge instructeur Ivickel Dabrésil à interroger un autre ancien Président, Jean-Bertrand Aristide.

via – Radio Kiskeya

.

 

About these ads