L’ancien dictateur Jean Claude Duvalier a une fois de plus boudé sa convocation à la cour d’appel, le 21 février dernier, alors que les juges de la cour d’appel, les présumés victimes du régime des « tonton makout » et des représentants des organisations de défense des droits de l’homme attendaient l’arrivée de l’ancien dictateur. Mais, en vain. L’un des avocats de la défense Me. Reynold Georges a fait savoir que la possibilité de la présence de son client était très faible, voir impossible ce 21 février.

via :: Haïti Progrès

.

 

About these ads