Devant l’immobilisme de la Commission bicamérale devant désigner les 3 représentants du Pouvoir Législatif au Conseil Transitoire du Conseil Électoral Permanent (CTCEP), chargée d’organiser les prochaines élections et les divergences incessantes entre les deux Chambres, qui alimentent une crise, dont personne ne peut prédire l’issue, malgré une prolongation de 5 jours du délai initial, Mirlande Manigat, du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP), dit ressentir « une impression évidente de consternation » « [...] l’État de Droit veut dire respecter la loi, respecter la Constitution, préserver les institutions du pays, ce que je constate, c’est que nous avons 3 institutions qui font un jeu, à propos de l’affaire du Conseil Électoral, il y a la Présidence, le Parlement et le CSPJ. Et c’est lié à l’amendement de la Constitution, qui dit comment ils doivent mettre sur pied un Conseil Électoral Permanent, de la façon dont c’est prévu [...] via  – Vision 2000

.

 

About these ads