Frantz Voltaire, un ex-professeur de l’UQAM, avait déjà lu ce rapport. « On comprend très bien qu’aujourd’hui, on n’ait pas eu à mettre en place un système national de santé, un système national d’éducation puisque les ressources étaient détournées à des fins privés. Quelque part, ce système qui fonctionne à la corruption continue d’opérer. »

Ce système a pu, en partie, être démasqué grâce aux témoignages d’anciens ministres et fonctionnaires (pages 2 et 3 du rapport).

Le document nous apprend que Duvalier, sa femme et leurs complices ont créé des comptes extrabudgétaires ainsi que des oeuvres sociales fictives. (pages 10-11-12-14) Le rapport affirme : « Les fonds destinés à ces oeuvres étaient simplement détournés par les Duvalier ». via | Radio-Canada.ca

.

 

About these ads