Une ambiance de vive tension a régné les jeudi 28 février et vendredi 1er mars 2013 au local du conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) à l’occasion de la tenue de deux séances de travail organisées au sujet de la crise à la quelle l’institution est confrontée.

En effet, cette situation est due au fait que le président du CSPJ a opté, a travers une résolution, pour la désignation de trois nouveaux membres du CSPJ au Collège transitoire du conseil électoral permanent (CTCEP). Une proposition qui a été rejetée d’un revers de main par les autres membres du CSPJ. via Le Matin

.

 

About these ads