De son coté le journaliste Guyler Delva, en charge d’une commission spéciale chargée d’appuyer les enquêtes sur les assassinats de journalistes, dément toute instrumentalisation de ce dossier par le gouvernent. Il révèle avoir réalisé des démarches pour favoriser la poursuite de l’enquête sur l’assassinat de Jean Dominique et Jean Claude Louissaint tués le 3 avril 2003.

M. Delva se réjouit que le président Préval ait accepté de répondre à l’invitation du juge Ivikel Dabresil le 7 mars 2013. C’est une opportunité que M. Préval a de contribuer à une enquête qui n’a toujours pas été conclue après 10 ans, dit-il. via Radio Vision 2000

.

 

About these ads