La présidente du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP) est convaincue que le chef de l’Etat marche à contre-courant de l’histoire et qu’il cherche à instituer une forme de gouvernement actuellement rejetée partout à travers la planète. La candidate malheureuse à la dernière présidentielle qualifie même d’aberration les manœuvres déloyales du président Martelly pour faire installer un organisme électoral ‘’croupion’’ dans l’optique de s’approprier les postes à pourvoir aux prochaines compétitions électorale. Mirlande H. Manigat cite en exemple le CSPJ à travers son président Anel Alexis Joseph qui a accepté de vassaliser une institution aussi importante pour faire plaisir ‘’au chef’’.- See more at:  - Radio Television Caraibes

.

 

About these ads