« C’est une grande joie pour moi d’obtenir un passeport pour la première fois de ma vie », se réjouit un sexagénaire, qui dit habiter la République dominicaine depuis plus de vingt ans. Désormais, je vais pouvoir traverser la frontière en toute quiétude, ajoute-t-il. D’un autre côté, il dit déplorer le fait que des compatriotes, faute de documents légaux, soient obligés d’emprunter les voies irrégulières pour se rendre en territoire voisin. – Le Nouvelliste

.

About these ads