Non. Ce dossier qui avait défrayé la chronique pendant longtemps et mis dans les tiroirs ces dernières années n’a pas été classé. L’affaire du double assassinat, le 3 avril 2000, du célèbre journaliste haïtien, Jean Léopold Dominique, et de son gardien Jean-Claude Louissaint, est d’actualité. Encore une fois, la politique se mêle de la partie. « Il existe un plan visant à orienter l’enquête sur l’assassinat de Jean Léopold Dominique et de son gardien Jean-Claude Louissaint contre Jean-Bertrand Aristide et René Préval. Parce que nous savons qu’il y a des mains politiques derrière ce dossier, nous disons que ce n’est pas un service qu’on rend à la justice ni à la société ni aux victimes… », a déclaré au Nouvelliste Pierre Espérance, directeur exécutif du Réseau national de défense des droits de l’homme (RNDDH) – Le Nouvelliste -

.

 

About these ads