focus_clifford_brandt_montageLisez plutôt ce qu’écrit Léo Joseph dans son article de l’édition du 16 janvier dernier de son journal : « Les agents américains, qui étaient à l’origine de l’interception des conversations téléphoniques et des communications électroniques ayant facilité l’arrestation de l’homme d’affaires, pensent qu’il est temps d’évacuer le prisonnier (vers les États-Unis, ndlr) afin de le mettre à l’abri d’un assassinat potentiel (sic). Telles sont les idées qui ont provoqué le dernier rebondissement de cette affaire, qui fait grincer les dents et enlevé le sommeil à plus d’un. Au moment où les tractations sont (sic) libre cours autour de la mise “en liberté” de M. Brandt, les Américains sont fébrilement engagés dans le processus qui doit aboutir à son évacuation vers les Etats-Unis. En tout cas, c’est le vœu qu’il a formulé auprès des représentants du FBI, très impliqués dans l’enquête en cours sur le dossier du kidnapping… » – Haïti Progrès

.

About these ads