Une nouvelle série d’expulsions concernant des centaines de familles à Port-au-Prince vient d’avoir lieu. Parmi les quelque 350 000 personnes vivant toujours dans des camps de fortune depuis le tremblement de terre de 2010, un grand nombre pourrait connaître le même sort.  | Amnesty International France

.

 

About these ads